La crémation

La crémation est une pratique funéraire qui remonte à la nuit des temps. Plus près de nous :

  • en 1893, Nobel écrit un 1er testament ou il lègue sa fortune (les brevets de ses inventions) à la construction d’un crématorium. La Suède refuse. Nobel écrit alors un second testament et fonde les prix Nobel. A son décès en 1896, il est incinéré.
  • En France, la loi de 1887 autorise la crémation et, le 30/01/1889, le crématorium du Père Lachaise est opérationnel. Parallèlement, les 1ères sociétés crématistes se créent.
  • Du point de vue religieux, la crémation est acceptée par les chrétiens de confession protestante dès 1898, les catholiques depuis 1963 .

Aujourd’hui, la crémation c’est 106 crématorium et 20% des décès, 170 associations crématistes et 100 000 adhérents soucieux de promouvoir ce mode de funérailles, mais, bien sûr, point n’est besoin d’adhérer pour être incinéré.

Pourquoi l’incinération ?

  • «  garder la terre aux vivants  » 100 m2 accueillent 4 cercueils ou 200 urnes dans un columbarium
  • Eviter la pollution de l’air et de l’eau,
  • Ne pas imposer aux survivants l’entretien des tombes,
  • La peur de la décomposition organique, la peur d’être enterré vivant
  • Les traditions familiales, religieuses, les considérations philosophiques,
  • Son faible coût (environ 1200 €)

Où se faire incinérer dans la région ?
            Nous disposons maintenant de 2 crématorium de proximité : Mainvilliers et Pierres.

 

Que faire de l’urne ?

Que faire des cendres ?


Conservée au domicile d’un particulier
Mise dans le columbarium, dans un jardin d’urnes, au cimetière
Déposée dans un caveau funéraire
Inhumée dans une propriété privée si le Préfet et le Maire l’autorisent (rare)
Immergée dans une rivière, un fleuve ou dans la mer.

 
Dispersée sur « le jardin du souvenir » du cimetière, dans une propriété privée et non sur les voies publiques.
Répandues dans une rivière, un fleuve ou dans la mer.
Réparties entre les membres de la famille, mélangées aux cendres d’autres défunts…

Le cimetière de Dammarie est équipé depuis 2000 d’un columbarium de 12 cases pouvant recevoir chacune plusieurs urnes et d’un jardin du souvenir.

Si ce mode de pratique funéraire vous attire, n’oubliez pas d’en parler à votre entourage afin que votre volonté soit respectée, et pour tous renseignements complémentaires vous pouvez contacter :
l’association crématiste Beauce et Perche BP 93 28002 Chartres CEDEX.

Pensez également qu’il est possible de faire des dons d’organes.

Retour page précédente